Ca y est! C’est l’heure H, du jour J, du mois M, de l’année A, du siècle S: ok, je vais peut-être un peu loin mais vous avez saisi l’idée.

VOUS avez décidé de vous lancer dans le grand bain (en ayant toujours pied bien sur).

Vous allez avoir votre site web rien qu’à vous. Votre espace perso (noté que je n’ai pas dit privé) pour parler de votre passion pour la broderie anglaise au fuseau, pour faire revivre les vieilles recettes de l’arrière grand tante Cunégonde qui vivait dans la Creuse (c’est beau la Creuse en plus) ou parler des dernières tendances maquillage en vogue dans la banlieue est de Los Angeles (Beverly Hills est trop 2015).

Pour résumer, vous allez avoir un petit coin à personnaliser dans le cyber espace où vous allez pouvoir vous exprimer.

ATTENTION QUAND MÊME: avoir un espace à vous ne vous autorise pas à écrire TOUT ce que vous voulez. Vous n’avez pas le droit de porter atteinte à l’intégrité morale d’un tiers, ni de faire l’apologie de crime, de crime contre l’Humanité. Vous ne pouvez pas avoir de propos raciste, homophobes, offensants, antisémites… ou encore diffamatoires.

Ex: Vous n’avez pas le droit de louer les actes de tel ou tel tyran qui aurait/a commis des atrocités envers des êtres humains MAIS si vous êtes en train de rassembler des informations pour écrire un livre, pour rédiger une thèse, pour décorer un plateau de tournage, vous avez le droit de demander des informations (sans porter de jugement, sans dire à quel point vous admirez telle personne).

Créer son site web peut être aussi impressionnant que de se retrouver devant une page blanche pour un écrivain surtout si on veut le créer seul (pour être sûr d’avoir le résultat qu’on a dans notre tête/ parce que notre budget ne nous permet pas d’embaucher un freelance pour faire la création).

99% du temps vous aurez l’une de ses deux réactions: être hyper stimulé par la création du site ou être paralysé à l’idée de transformer la page blanche en une succession de pages efficaces/sympas qui vous ressemblent.

Accrochez vous à votre stylo préféré et sortez les carnets, je vous montre les 5 erreurs les plus courantes des sites web créatifs (qu’on soit débutant ou pas d’ailleurs) et comment y remédier facilement:

1- Vous avez tellement envie de partager qui vous êtes!

Cas classique de l’entrepreneur créatif ou du créatif en général, vous avez un grand coeur et vous pensez que si vous partagez tout, on vous trouvera plus vite et que vous pourrez rapidement vivre de votre passion.

Si seulement, c’était la vérité… que ce serait facile! Quand vous mettez tout en vrac dans votre site, vous avez suivi VOTRE LOGIQUE…. Or cette logique n’est pas forcément celle de votre client idéal, de votre lecteur idéal.

Au final, vous vous retrouvez avec un assemblage qui ne parle qu’à vous et qui ne vous rend pas justice.

Comment le résoudre?

Planifier à l’avance ce que vous avez à dire et dans quel ordre vous voulez le dire. Ensuite créer vos pages les unes à la suite des autres en conservant cette même logique (celle de votre lecteur/ client/ acheteur/ idéal).

2- Votre page biographie ne parle que de vous

Non, je ne suis pas devenue folle. C’est bien une ERREUR d’utiliser la partie biographie pour parler de vous.

  • oui, vous avez envie de vous présenter
  • oui, vous voulez mettre en avant vos formations pour éviter le syndrome de l’imposteur
  • oui, vous avez besoin de justifier qui vous êtes en racontant ce que vous mangiez tous les matins quand vous aviez 7 ans

Sauf que, l’être humain lambda qui vous lit… à qui pense t’il en premier? A lui-même!!  (à moins de tomber sur un moine bouddhiste dont l’empathie traverse même les écrans)

Nous avons TOUS la tendance naturelle à nous approprier des textes, des expériences en fonction de ce qu’on a vécu dans nos vies… ce que certains voient comme des formes de résonances, de vibrations.

Sans aller jusqu’à ces formes cosmiques et énergétiques, on accepte d’écouter, d’entendre et de travailler uniquement avec une personne en qui on a confiance… et cette confiance vient de la capacité à tisser des liens, à avoir des atomes crochus.

Comment le résoudre?

Réécrivez toute votre page de bio en enlevant au moins  80% des “je, je, je, je…. “ parce que votre lecteur veut savoir ce que vous pouvez faire pour lui, pas lire le roman de votre existence passionnante.

3- Vous pensez que les réglementations informatiques c’est pour les autres.

Pratiquement tous mes clients me regardent avec des yeux ronds comme des billes quand je leur parle de leurs mentions légales, de la CNIL et des barres de cookies.

Je vous passe la tête totalement décomposée quand on en vient à parler de conditions générales de vente et des modes de protection des droits d’auteur. (là, 120% de mes clients sont en train d’avoir une attaque de panique…. rassurez vous je n’ai encore perdu aucun client et les pompiers ne viennent pas chez moi plus souvent que dans une autre habitation).

Il reste que même pour un blog totalement anodin où vous ne vendez rien, le simple fait de pouvoir partager le contenu sur d’autres plateformes entraine l’OBLIGATION LÉGALE d’avoir une barre de cookies.

Le fait d’installer un module de newsletter pour pouvoir envoyer des infos exclusives à vos lecteurs entraine des obligations auprès de la CNIL

J’en passe et encore bien d’autres….

Comment le résoudre?

Plusieurs manières de faire:

  • soit vous avez un juriste dans votre entourage et il vous régle ça en quelques coups de cuillères à code civil
  • soit vous allez vous renseigner dans les CCI ou les organismes d’aide à la création d’entreprise qui ont, en principe, des branches juridiques pour l’accompagnement
  • soit vous faites vos recherches sur internet avec le risque qui va avec
  • soit vous téléchargez Site Web & Réglementation Légale version 2016

 

4- Vos textes/ vos visuels manquent de clarté

Je me souviendrai à vie d’un de mes profs de droit social qui nous a martelé pendant au moins 2 ans et demi que “tout ce qui se conçoit clairement s’énonce clairement”.

Or, quand on parcourt de nombreux sites web, les textes et les visuels donnent une impression d’inachevé, de quelque chose qui n’est pas vraiment fini…. un peu comme une déconnexion entre ce que vous annoncez et la réalité du concret.

Souvent, vous écrivez ou vous créez vos pages en pensant à ce qu’il faut absolument dire en oubliant que vous ne faites pas un discours pour vous mais pour un autre. En plus, si vous passez votre temps à dire “achetez mes produits, ils sont géniaux” toutes les 12 lignes… vous allez passer pour désespéré et vous allez vous montrer comme quelqu’un qui n’a pas du tout confiance dans ses produits.

Comment le résoudre?

Repartez de concept simple: le client idéal et élaborez vos textes pour qu’ils donnent envie d’être lus par ce client là. Essayez d’utiliser le moins de mots possibles pour faciliter la lecture et faites attention aux images qui devraient être directement liées à ce que vous avancez. Si vous ne savez pas à quoi ressemble votre client idéal, inscrivez vous au mini cours gratuit et découvrez en 7 jours qui il est

5- Vous ne mettez aucune barrière dans votre site

Je vois sur de nombreux sites des entrepreneurs qui mentionnent toutes leurs coordonnées y compris leur numéro de téléphone privé…Au secours!

En faisant ça, vous vous mettez au service de votre lecteur/ parent/ client/ etc… 24/24 et 7 jours sur 7…. votre client va naturellement penser que vous êtes dispo n’importe quand, n’importe où… sans tenir compte de votre propre rythme.

Soyez bien conscient d’une chose: Un internaute voit le monde par rapport à lui et son immédiateté… pas de délai, pas d’attente, tout et tout le monde doit être disponible quand cet internaute en a besoin.

Comment le résoudre?

Mettez dès le départ des limites strictes sur les jours et les heures de votre travail. Expliquez également à votre politique en matière d’emails et n’hésitez pas à vous y tenir. Vous avez peur de perdre des clients potentiels? Je comprends mais laissez moi vous poser une question: avez vous vraiment envie de travailler avec un autre être humain qui pense que vous êtes son esclave et qu’il peut vous sonner n’importe quand?

 

BÉMOL: il m’arrive moi aussi de déroger à ma propre règle quand les circonstances l’exigent comme un décalage horaire, un projet super urgent, un client qui panique pour un projet… mais ça reste toujours une exception et surtout il ne faut jamais en abuser.

Et maintenant?

Vous venez de découvrir les 5 plus grandes erreurs commises par les créatifs qui veulent trop bien faire. Vous avez aussi des conseils simples et rapides pour les résoudre.

On se retrouve la semaine prochaine entre feux d’artifices et articles de blog pour parler de la structure idéale d’un site créatif. D’ici là, dites moi tout: Laquelle de ces 5 erreurs avez vous commise quand vous avez mis sur pied votre site web? 

Vous pouvez utiliser les commentaires juste en dessous ou me répondre directement sur Facebook

Vous avez aimé l’article, vous pouvez le partager et permettre à d’autres entrepreneurs créatifs de développer une entreprise qui leur ressemble, facile à gérer, sans prise de tête, sans compétence technique particulière. 

A la semaine prochaine !

2 Commentaires

  1. Elisabeth Berger

    J’en aurai commis plus d’une, si vous n’étiez pas là pour me les éviter.
    Ainsi qu’un débarquement des pompiers qui auraient à me réanimer, suite à l’attaque de panique devant la CNIL, les mentions légales et autres.
    Merci pour vos compétences si précieuses et pour votre aide immense, Ophélie.
    J’adore toujours la clarté de vos articles et leur humour imparable

    Réponse
    • opheliebottin

      Merci infiniment pour votre commentaire Elisabeth. Je sais à quel point il peut être impressionnant de mettre le nez dans les mentions légales ou de mettre sur pied un site clair et qui nous ressemble. C’est un plaisir de pouvoir vous aider. Passez une bonne journée.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.