Dans ma petite vie d’entrepreneur, c’est un peu comme s’il y avait eu un Avant et un Après la création de produit d’information. Rien à voir avec les photos des courageux qui ont perdu plusieurs kilos et qui méritent très largement qu’on les félicite… mais quand même…. c’est un peu l’idée.

 

Il y a encore quelques mois, mon emploi du temps ressemblait à un assemblage pas très structuré de moments passés à travailler comme une acharnée pour un résultat qui était très ….mais alors très loin d’être à la hauteur de mes attentes.

J’avais l’impression :

  • de tout faire à la dernière minute
  • de ne pas avoir de temps pour lire ou pour écouter de la musique (ou pire… pour écrire)

Je me sentais passablement dépassée, agaçée, plutôt irritée et franchement stressée…. ce qui n’est jamais super bon quand on a un passé de burn out. En fin de compte, je me sentais surtout coupable de ne pas avoir les résultats que j’étais en droit d’attendre compte tenu des heures passées devant mon écran ou à suivre des formations/ des tutoriels ou des séances de coaching avec ma mentor.

Mes journées semblaient être une succession de réactions à ce qui se passait autour de moi plutôt que d’être un assemblage de moments dédiés à faire des activités vraiment importantes (écrire des articles, faire connaitre mon travail, créer les sites web de mes clients, démarcher…).

Il y a pratiquement 6 mois, j’ai fait la connaissance d’un sentiment particulièrement dévastateur surtout chez les nouveaux entrepreneurs: le sentiment d’être un imposteur, d’être une fraude…

J’ai commencé à me dire « Mais pour qui tu te prends? Tu n’arriveras jamais à rien… Tu n’es personne. »

Mes blogs sont rarement aussi personnels et je dévoile encore plus rarement ce qui a fait partie de mon passé… Ce n’est pas temps que je cherche à le cacher mais plutôt que le passé n’est plus… et que le futur n’est pas encore… Alors, une fois n’est pas coutume, je vous fais passer de l’autre côté du miroir et je vous montre comment j’ai renversé la tendance pour avoir jusqu’à 2 ou 3 heures de repos par jour.

 

Phase 1: Trop c’est trop

Après mon doctorat, la coupe était plus que pleine… Rien à voir avec la masse de travail à fournir ni avec le sujet de ma thèse… Au contraire, ce sont peut-être les deux seules « bonnes choses » dont j’arrive à me souvenir de cette époque.

Non, après mon doctorat, j’étais émotionnelleemnt vidée… psychologiquement plus fragile que jamais… Je me souviens d’être dans mon appartement roulée en boule dans le noir à pleurer en entendant le téléphone sonner et d’être incapable de me lever pour aller répondre….

comment organiser son emploi du temps pour se reposer et attirer quand même de nouveaux clients par Ophélie b.

A l’époque, j’avais un emploi du temps minuté à la seconde... Rien n’était laissé au hasard, je n’en avais ni le loisir ni la place. Je vivais à Montréal, j’avais deux ou trois boulots en plus de ma recherche de thèse juste pour pouvoir joindre les deux bouts.

Mes journées commençaient à 5h30 le matin et se finissaient rarement avant 20h…. J’enchainais les surveillances d’examens, les cours, les conférences, les recherches à la bibliothèque avec les rendez vous institutionnels.

Bien que je sois très « occupée », je me sentais de plus en plus vide.. de plus en plus inutile et sans intérêt... J’avais l’impression de rouler à 200km/h sans frein et sans autre possibilité de changer de route.

Bref, je courais au désastre et l’obtention de mon doctorat ne suffirait surement pas à me redonner le sourire….

Phase 2: Quand les sirènes m’appellent

Je ne vais pas vous réécrire le vieil homme et la mer… ça a déjà été fait ! (J’en profite néanmoins pour faire un coucou à un ami breton et marin que je n’ai pas vu depuis longtemps).

Quand on décide de se lancer comme entrepreneur, on a deux choix pour acquérir de nouvelles compétences ou s’assurer que les choses sont faites (et faites comme on veut qu’elles soient faites):

  • soit on investit du temps
  • soit on investit de l’argent

N’ayant pas d’argent pour embaucher un assistant (même virtuel), je me suis jetée à corps perdu dans ce que j’aimais faire… apprendre… Il fallait que mes To Do Lists soient tous les jours terminées pour que je m’octroie quelques heures de sommeil.

Je me souviens avoir passé des heures (pour ne pas dire des semaines) devant mon ordi à comprendre seule:

  • comment fonctionnait wordpress….
  • comment fonctionnait les comptes FTP,
  • comprendre comment créer un site (et je vous assure que mes premiers essais étaient vraiment moches)
  • comment mettre sur pied une page facebook pro
  • et la liste est longue… longue…

J’avais un budget tellement limité que j’ai rogné sur tout… Et quand je dis Tout, c’est vraiment TOUT:

  • pas de resto
  • pas de cinéma
  • pas de vacances
  • pas de fleurs
  • pas de nouvelles fringues
  • pas de livres

Bref, 18 mois à ce régime et j’étais sortie de mes dettes, mon idée (et je parle bien d’idée) d’entreprise était en route et j’avais à peu près 1800 pages de notes sur des domaines techniques que j’avais du apprendre à maitriser

Phase 3: Un Nouveau Départ

Je suis extrêmement entière donc autant vous dire que lorsque je me lance dans quelque chose, il est important que je le fasse complètement. C’était maintenant ou jamais! 

Je n’avais pas envie d’implanter de nouvelles habitudes qui ne soient pas réellement compatibles avec qui je suis, ce que je suis, ce que je veux transmettre, ce qui me donne le sourire et ce que je veux laisser derrière moi. Je cherchais comment je pouvais honorer mes talents tout en respectant ma nature introvertie…. le tout sans sacrifier le développement de mon entreprise.

En bonne lionne, la réussite et le succès doivent être codés quelque part dans mon ADN… Alors, j’ai tout remis en ordre, je me suis concentrée sur le fait que je voulais aider les introvertis à partager leurs talents et que c’était aussi un moyen pour moi d’honorer mes compétences en produisant des solutions personnalisées, abordables à tous, faciles et simples.

 

J’ai donc choisi de créer un emploi du temps qui ME ressemble. Je me lève en général vers 5h30 TOUS les matins y compris le samedi et le dimanche. J’en profite pour lire, écouter de la musique, écrire… petit déjeuner et pilates… de 8h00 à 10h00 tous les jours, je suis des formations/ je relis des cours/ j’écoute des webinars et je fais des recherches/ tests pour améliorer mon entreprise.

Le reste de la journée est séparé en gros blocs durant lesquels je suis ultra concentrée et où PERSONNE ne peut me déranger. D’ailleurs si vous essayez de me téléphoner en dehors des plages horaires prévues, vous tomberez sur mon répondeur….

Je ne cherche pas à être arrogante ou prétentieuse juste à vous montrer que:

  • je travaille au moins 35 heures par semaine sur mon entreprise
  • je m’entraine chaque matin et au moins 3 fois le soir
  • j’arrive à lire au moins un livre par semaine
  • ma liste d’abonnés continue à grandir chaque jour
  • j’organise mes activités pour être perçue comme une référence dans mon domaine et travailler uniquement avec mon client idéal

Comment j’ai fait?

Ok… avoir un emploi du temps au top, ça aide mais mon secret est beaucoup plus simple que ça: j’utilise les 1800 pages de contenus que j’avais en stock pour créer des infoproduits qui me permettent de diffuser TRES largement mes compétences SANS passer mon temps à faire et à refaire toujours la même chose.

En fin de compte, mes produits d’informations me servent d’assitant virtuel qui se chargent de faire ma promo, ma pub SANS me poser de questions… (une fois la mise en page… on s’entend). 

Et maintenant?

Vous avez envie de savoir comment créer votre infoproduit…. Vous êtes fatigué de passer du temps à courir après votre emploi du temps? Alors je vous invite à visionner le replay d'[In]foproduit 2.0 en cliquant ICI 

Vous y apprendrez:

  • pourquoi vous pouvez vous réjouir d’être introverti
  • comment isoler la bonne idée pour le contenu
  • la recette en trois étapes pour un infoproduit réussi
  • comment créer la mise en page de votre produit d’information en 30 minutes (formation complète à l’utilisation de Canva)

Qu’on soit bien clair, je ne cherche pas à vous dire comment faire votre emploi du temps… Je partage seulement ce qui a marché pour moi en espérant que celà vous donnera des idées ou un chouia d’espoirt pour vous dire qu’il n’y a pas de situations désespérées.

Soyez toujours très fier/ fière de votre parcours, il montrer votre courage et votre détermination à devenir encore meilleur. Rappelez vous que vous êtes unique et que votre entreprise l’est aussi!!

Ophélie B.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.