Pourquoi un créatif ne devrait jamais faire de consultation gratuite par Ophélie B. Consultante

Dernier article du mois de Juin… Voui… Voui… Déjà…. (façon de parler parce que Juin a eu la bonne idée d’avoir 5 jeudis… Du coup, vous avez eu un petit bonus)

Après avoir parlé des soldes, de l’euro, de quizz et d’histoire, on attaque un sujet un chouia sensible pour TOUS les entrepreneurs (et en particulier pour les entrepreneurs créatifs): la consultation gratuite. 

Petite définition pour les novices qui auraient les pupilles pas encore révéillées… La consultation gratuite, c’est passer un temps fou pour un client (potentiel) sans savoir si vous allez ou pas conclure un contrat…  (Là, vous devriez être bien révéillé…)

A priori, ça parait être un problème simple, sauf que l’entrepreneur créatif est un grand généreux par nature… Il ne voit pas qu’on est en train de se servir de son talent et que derrière la création, il y a quelque chose de moins glamour: le business/ l’argent/ le profit…

Sortez les crayons et les planches à dessin, je vais vous réconcilier avec le côté business man de votre entreprise ET vous permettre d’être toujours un créatif de talent SANS en passer par du lavage de cerveau (essorrage 800 tours minute) 

 

#1 Le syndrome du « Je débute, je n’ai pas le choix »

J’en parlais cette semaine avec l’équipe de Design Cuts et on est arrivé à la conclusion que c’est l’un des « travers » les plus courants des débutants. Oui, vous débutez mais ce n’est pas une raison pour travailler pro bono (sans être payé) pendant des années…

et NON ce n’est pas NORMAL de vous piquer vos idées/ vos designs/ vos croquis/ vos créations parce qu’ « après tout, on est tous passer par là en démarrant ».

Vous pouvez CHOISIR de travailler gratuitement pour une oeuvre caritative/ pour un ami/ pour un associé… mais TOUT travail mérite une forme de salaire. Mieux vaut échanger des compétences que de travailler pour rien (ex: échanger un logo contre la rédaction d’un business plan…).

A la fin du mois, vous aurez travaillé peut-être 200 heures sur un projet qui ne vous rapporte RIEN et vous risquez d’oublier une dure réalité… il faut payer ses factures et malheureusement, les bons sentiments ne sont pas encore une monnaie acceptée par les commerçants.

Consultation gratuite + entrepreneurs créatifs = perte de temps et d'argent par Ophélie B.

# 2 « C’est pas grand chose, j’aurai fini en quelques heures »

Grand classique devant l’eternel… Le syndrome du « j’en ai pas pour longtemps »….  

Je ne vais pas vous faire le coup du « ce n’est pas au vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces » mais l’idée est là. Je suis passée par cette étape avant vous et […..à compléter] sait que j’avais vraiment besoin de me sentir crédible dans ma nouvelle activité.

Malgré tous vos doutes et vos inquiétudes, rappelez vous d’une chose: derrière votre insécurité, il y a votre talent et derrière votre talent, il risque d’y avoir quelqu’un qui reconnaitra la potentiel de votre travail… et qui sera bien content de pouvoir l’utliser sans vous permettre de vivre de votre art. 

Souvent initié par un proche, le syndrome du « c’est pas long, tu gribouilles un truc et ça ira » peut rapidement se transformer en un monstre à 5 têtes et à 18 tentacules…. L’amitié avec le proche n’étant d’aucun secours, on se sent passablement coupable de ne pas aider ce « vieux pote » si sympa…

Par pitié, ne tombez pas dans ce piège… Faites des tarifs réduits à votre ami si vous voulez mais ne travaillez pas gratuitement… juste pour faire plaisir/ vous rassurer/ vous sentir plus à l’aise…. VOUS êtes déjà compétent, la seule personne qui en doute peut-être encore c’est VOUS.

Etrangement, une relation fondée sur la gratuité est rarement équilibrée.... alors qu’une relation payante peut être beaucoup plus saine parce que plus égalitaire.. l’un reçoit, l’autre donne…

A ceux qui me diront qu’en amitié, l’argent n’a pas sa place, je leur recommanderai de revoir leur définition de l’amitié. Il me parait beaucoup plus normal de payer quelqu’un qui travaille pour vous plutôt que d’exploiter le talent d’un tiers sans le rémunérer pour le temps passé/ la compétence/ le talent… non? 

# 3 Le syndrome du « C’est normal que je teste avant d’acheter »

J’avoue que celui-ci me hérisse un peu… Je SAIS qu’en France, il est communément admis qu’un devis est souvent gratuit. C’est quelque chose que je peux comprendre quand il s’agit d’assembler des items fixes comme un nombre de piquets, des rouleaux de tapisserie… une fois qu’on a la distance ou la surface, une petite division et paf… le devis peut être fait…

Mais…quand on prend contact avec vous et que vous avez au bout du fil quelqu’un qui essaie de vous presser de questions pour avoir des infos sans payer… ou qui vous fait miroiter un contrat pour faire une prise de contact plus longue (disons une bonne heure… durant laquelle, vous êtes pleinement investi et vous partagez vos meilleurs techniques en gardant en tête que c’est déjà pratiquement un client… pas beosin de s’en faire…) avant de vous annoncer (ou pas… c’est dingue la quantité de « clients » qui sont silencieux après vous avoir roulé dans la farine sans gluten) qu’ils n’ont plus le budget/ le temps/ envie/ ou alors que leur hamster fait une crise d’urticaire géant …. (quand on connait la taille d’un hamster… l’urticaire géant parait être un contre sens d’ailleurs)

Souvent sans scrupule, ce sont ces mêmes personnes qui finalement sont prêtes à tout pour récupérer des infos utiles mais qui ne font RIEN dans leur propre entreprise pour que leur activité fonctionne. Quelque part j’aurais presque de la peine pour ses marchands de courant d’air qui pensent qu’en surfant sur les compétences des autres, ils pourront faire illusion. 

Même les meilleurs vernis craquent et je n’aimerais pas être à leur place quand ils verront leur clientèle se retourner contre eux parce qu’en fin de compte, ils n’ont rien dans les mains pour travailler honnêtement …. juste leur tendance à pouvoir escroquer ceux qui travaillent honnêtement.

 

Et maintenant?

Petit résumé de l’article pour tous ceux qui scannent en lisant..

  1. Ne jamais travailler pour rien (c’est jeter l’argent par les fenêtres)
  2. Choisissez ce que vous offrez en étant conscient que c’est un cadeau (donc forcément limité dans le temps et le lieu)
  3. Votre talent mérite salaire même si vous êtes débutant
  4. Etablir un devis créatif prend du temps, vous ne pouvez pas vous permettre de le faire gratuitement (vous avez des factures à payer tous les mois)
  5. Méfiez vous des promesses de contrat.. Tant que rien n’est signé, ne donnez aucune information

Vous pourrez trouver que ma position est un peu extrême ou dure mais elle est surtout réaliste. Pour travailler avec moi, il n’y a pas 36 façons de faire:

  • si vous êtes déjà un de mes clients, vous savez comment me joindre en privé
  • si vous avez besoin d’informations, il y a tout le site et le formulaire de contact
  • si vous voulez « juste voir/ papoter », désolée, je n’ai pas de temps à passer à ce genre d’activité
  • si vous avez un projet précis/ un besoin particulier, je vous invite à réserver une heure de consultation en m’écrivant à ophelie@opheliebottin.com (je vous dirai comment procéder)

Dites moi tout

Qu’est ce que vous avez choisi de faire dans votre entreprise? Quel est votre pire souvenir de consultation gratuite?

Répondez moi dans la section commentaire ou directement sur les réseaux sociaux

En juillet, on parlera site web/ erreurs/ couacs et comment les résoudre… Pour tous ceux (et celles) qui sont dans les soldes, je vous invite à visiter www.neztruffier.com pour télécharger TOUS les EBooks que vous avez aimés cette année.

En aout, je suis en VACANCES… mais je vous prévois un come back des meilleurs articles avec des nouveautés et des bons plans.

[et_bloom_locked optin_id=optin_2][/et_bloom_locked]

Partagez l’info… Vous aimez ce site? Partagez l’adresse avec vos amis/ votre famille/ votre bulldog anglais (post brexit on les aime toujours) Sans vous, ce site ne serait pas le même. 

 

 

2 Commentaires

  1. Elisabeth Berger

    Votre position n’est absolument pas dure, et en plus d’être réaliste, elle résume si bien toutes les erreurs, commises pour les raisons que vous avez énumérées.
    Mon pire souvenir : la consultation gratuite, au pied levé, en plein nuit, pour une âme égarée sur Facebook qui ne m’a même pas remerciée et ne m’a plus jamais adressée la parole…
    Merci, Ophélie pour ce rappel, toujours utile, et bravo pour votre humour inimitable.

    Réponse
    • opheliebottin

      Chère Elisabeth,
      Pour un mauvais souvenir, vous gagnez la « palme ». Etablir des limites saines permet autant à nos lecteurs de respecter notre travail qu’à notre mauvaise conscience de ne pas nous tarauder trop souvent. Merci beaucoup pour votre témoignage. Passez une belle journée.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.