Comment rendre la création de votre site web facile, simple et rapide? 6 conseils pour passer du rêve à la réalité sans stress par Ophélie B. Consultante Relations Publiques pour les professionnels| www.opheliebottin.com

Le nerf de la guerre (ça tombe bien on est en Mars) pour un entrepreneur c’est bien souvent de transformer son idée/ sa creation en réalité… En l’occurrence, de transformer son envie d’avoir un site web en réalité avec nom de domaine et tout le Saint Frusquin.

Ok, apparemment, ça a l’air simple de mettre ensemble des pages web, des modules et de prier le dieu de la souris pour que votre clientèle vous trouve comme par magie numérique… Alors, comment dire…. oui mais non…

Fondamentalement, c’est vrai: avoir son propre site internet est accessible pour beaucoup moins cher que vous ne pouvez le penser et oui, vous pouvez en faire la maintenance de base seul…

Maintenant, il faut bien rendre à César ce qui appartient aux professionnels du domaine, certaines fonctions sont techniques. Elles demandent d’avoir à nos côtés des pros qui sauront modifier un code CSS, qui sauront coder en html dans le texte et avec le sourire…

Pour avoir un résultat que vous aimez et surtout qui vous ressemble (sans y perdre votre santé mentale et sans y laisser votre budget vacances pour les 15 prochaines années), il y a quelques trucs de base à savoir.

Sortez les crayons et à vos carnets de note, on embarque maintenant:

1- On ne peut pas réinventer la roue…

Avec pratiquement un milliard de site en ligne début mars 2016 (http://www.internetlivestats.com/total-number-of-websites/)  sur toute la planète, autant dire qu’être totalement original est pratiquement impossible.

D’ailleurs, même les grands noms s’inspirent les uns des autres… les deux dernières campagnes de pub pour Jean Paul Gauthier et pour Thierry Mugler ont la même idée de base: comment passer de la machine à l’humain pour nous faire rêver.

 

Comment rendre la création de votre site web facile, simple et rapide? 6 conseils pour passer du rêve à la réalité sans stress par Ophélie B. Consultante Relations Publiques pour les professionnels| www.opheliebottin.com

Si ces deux grands (qui ont un budget terrriiibbblleee) arrivent avec pratiquement le même genre d’idée de base, il y a fort à parier:

  • que le concept doit surement avoir un intéret en 2016
  • que les tests et les retours ont du être bons
  • que vous pouvez vous aussi vous en inspirer (ce qui veut dire que vous pouvez repérer certaines couleurs, certains agencements mais que vous ne pouvez pas recopier un site sans violer la propriété intellectuelle)

Alors comment je fais pour mettre mon idée en forme?

Facile, vous allez faire du benchmarking… nom barbare donné à la recherche de tendance, d’idées, de palettes de couleurs dans votre industrie, dans votre domaine… voire encore mieux les tendances que VOTRE client idéal aime particulièrement.

L’idée est d’aller visiter les sites de vos “concurrents” ou les sites des “grands noms” affectueusement surnommés “grands gourus” pour voir ce qui se fait chez eux.

L’avantage? Ils ont souvent une armada de graphistes et de designers qui traquent les derniers trucs à la mode pour les intégrer sur le site… et la même armada dispose d’une budget ++++ pour faire des béta test (ou split testing) et ne mettre en ligne que ce qui appelle le plus d’engagement chez le lecteur.

Encore une fois: repérer que ce sont plutôt des pages courtes et des couleurs neutres sur un site OUI…. recopier exactement la mise en page NON (sauf si vous avez l’accord du concepteur du site évidemment).

2- Ajoutez votre grain de sel…

Les anglo saxons diraient “add some flavour” ou “add your sparkle”…

C’est parfois aussi simple que ça… Quand on ne peut pas avoir trop de liberté sur le fond (par exemple: vous utilisez un site miroir pour votre activité de distribution), on peut modifier un peu la forme en mettant en avant des choses, des images, des textes qui n’appartiennent qu’à nous et qui nous ressemblent.

Le but est de montrer que même si, en ce moment, c’est “ça” qui fait qu’un site fonctionne en 2016, ça ne vous empêche pas de mettre votre grain de sel et de partager vos créations, de montrer l’envers du décor, d’enregistrer des vidéos… bref… faites ce qui fait de vous un être unique (même si apparemment ce n’est pas forcément ce qu’on attend d’un site web).

Exemple: Théoriquement, je ne devrais pas donner de détails perso sur mon site et il devrait être plus “entreprise” qu’il ne devrait avoir l’air d’un “blog de bonne femme”… Sauf que, moi, j’aime bien donner quelques détails qui me concernent parce que ça me rend plus humaine, plus vraie, plus authentique.

Donc, j’ai mixé les deux idées… J’ai adopté l’architecture qui fait de mon site un système qui marche tout seul ET j’ai ajouté un “je ne sais quoi” de moi pour le rendre plus humain.. Si vous vous demandez de quoi je parle, regardez la page d’accueil et lisez le texte qui est à côté de la photo… Vous aurez surement quelques surprises.

3- Maitrisez le vocabulaire technique ou soyez créatif

J’avoue que celui là j’aurais du le voir venir… J’ai le même problème quand je vais chez le coiffeur. Je dis que je veux une mèche effilée de gauche à droite et je ressors avec une frange playmo….bip…

Ce conseil va être surtout utile pour tous ceux et celles qui ne veulent pas créer leur site web et qui donnent cette tâche à un web designer ou à un web développeur.

Quand on crée un site web, on sait ce qu’on veut (quand on a fini l’étape 1)…. Maintenant, il faut arriver à montrer à celui qui va créer notre site ce qui est dans notre tête… ET s’assurer que TOUT a été compris de la même manière. Communication quand tu nous tiens.

Pourquoi? Parce que la majorité des webdesigners font une association d’idées entre ce que vous lui dites et certains aspects techniques. 

Non, une image de profil ce n’est pas la même chose qu’une bannière et non un carrousel ce n’est pas la même chose qu’une diapo et re non… on ne peut pas avoir un effet parallax sans rien y mettre dedans… et oui, il faut respecter certains principes de logique/psychologie humaine quand on crée un site web.

A mon avis, un bon web designer est celui qui vous écoute, qui vous conseille mais aussi celui qui saura vous dire “non, cette option là n’est pas utile pour VOTRE entreprise, on peut faire plus simple ou autrement”.

Conseil: si vous ne connaissez pas les termes techniques: une feuille, un crayon et des carrés de couleur pour montrer ce que vous voulez (si vous pouvez dire.. je veux tel élément ici et je voudrais qu’il ressemble à tel site… ) c’est juste parfait.

4- Vous savez ce que vous ne voulez pas

J’adore travailler avec des clients qui savent ce qu’ils ne veulent pas… Vous n’imaginez pas le temps qu’on gagne quand un client peut nous dire “ah non pas ça.. j’aime pas”.

Du côté du “professionnel”, ça permet d’ajuster ce qu’on vous propose par rapport à vos envies, vos besoins mais aussi vos habiletés naturelles en terme d’informatique.

N’ayez jamais peur de dire clairement ce qui vous plait et ce qui ne vous plait pas! Vous nous rendez service.

 

5- Vous êtes prêt à écouter les conseils venant de personnes de confiance

Un web designer n’est pas censé vous imposer sa version de votre site web. Il est la pour executer votre commande, pour vous soutenir, pour vous guider mais pas pour imposer sa vision créative… La frontière est fine et parfois vous aurez envie d’arracher les yeux à votre designer mais s’il est de bons conseils le reste du temps, peut-être pourriez vous au moins lui laisser le temps de vous expliquer sa position.

Il est particulièrement impressionnant de plonger dans un nouveau domaine surtout quand on n’y connait rien de rien (levez la main les newbies… j’étais à votre place il y a quelques années donc pas de panique, on s’en sort très bien).

Avec le recul, ce qui est le plus compliqué c’est de faire le tri entre les personnes qui peuvent vous apporter de vraies solutions et de vraies ressources vs celles qui veulent vous embrouiller, qui veulent votre argent, qui se fichent de votre projet, qui minimisent l’importance de votre projet ou qui essaient de vous pousser à faire quelque chose qui n’est pas bon pour vous.

Il n’y a pas de recette miracle, testez… testez… et re testez ces nouvelles personnes qui entrent dans votre vie professionnelle pour voir si elles tiennent la route… pour voir si vous “accrochez” ou pas avec elles.. voyez comment elles structurent leurs entreprises et/ou si vous partagez des valeurs communes avec elles.

Dans tous les cas, vous êtes libre et vous avez le devoir de faire ce qui est bon pour vous sans vous occuper des “oh mais tu sais, il est difficile mais il est trèèssss doué”…

6- Vous avez conscience que votre site n’est pas coulé dans le béton

C’est surement l’une des étapes les plus ardues quand on démarre… On passe souvent des heures/ semaines/ mois à créer, peaufiner, monter et remonter des pages… Quand on finit par lancer notre site, on se dit “pfiouuu, ça y est c’est bon, je suis tranquille…”

Alors oui mais non… C’est juste le début de la période marrante… parce que, certes, votre site est en ligne mais il va être amené à évoluer, à changer de couleurs, d’organisation… la seule différence? cela vous prendra à peu près 10 fois moins de temps… et vous finirez par trouver la procédure marrante.

Je ne cherche pas à vous décourager juste à vous montrer la réalité des choses. Modifier la première page d’un site web n’est pas un aveu d’échec mais plutôt un signe de bonne santé de votre activité… Vous avez peut-être choisi de réorienter votre activité, d’offrir de nouveaux services… Vous avez envie de faire des offres spéciales ou de tester des nouveautés… Génial…

N’ayez pas peur du changement (mon site a changé environ 45 fois depuis sa création) … Maintenant, je ne m’inquiète plus de remonter une page ou de changer un menu parce que mon but est de m’adapter à votre demande.

Et maintenant?

Wow… vous savez maintenant quels sont les grands principes qui vont vous aider à passer d’une idée (géniale) à un site web (génial). Il y a tellement à dire sur la création de site web, c’est un processus qui demande autant de créativité que d’organisation…

Je reviendrai très largement sur la structure de base d’un site web, sur la manière de le rendre agréable pour vos clients et bien plus encore dans l’atelier du 17 Mars #MonEntrepriseIdeale Vous pourrez me poser toutes vos questions et avoir mon avis sur la structure de votre site/ les changements souhaitables.. 
En attendant la semaine prochaine (on parlera couleurs et polices), dites moi en commentaire quels sont les couacs que vous avez expérimenté dans la création de votre site web? Envoyez moi l’adresse de votre site web si vous voulez que je vous conseille sur ce que vous pourriez améliorer pour attirer encore plus facilement votre clientèle idéale. 

Comment créer votre media kit en 2 heures?

PARTAGER VOS TALENTS Comment créer votre media kit en 2 heures? Ophélie B. Media Kit... deux mots qui donnnt le tournis à la plupart des entrepreneurs digitaux. Pas sur! Dans le dernier article, on a vu comment rassembler vos idées pour avoir tout le contenu...
Read More

3 étapes pour créer le template de votre media kit facilement

BRANDING 3 étapes pour créer le template de votre media kit facilement Ophélie B., Kesako un media kit? Non, ce n'est pas une nouvelle box que vous pouvez acheter en ligne pour construire un ornithorynque en plastique avec des fleurs qui lui sorte des oreilles. Un...
Read More

[Spécial Noel 2016]: 2 heures pour créer votre offre promotionnelle

Ding... Dong... La période de l'Avent commence aujourd'hui... Autant dire qu'il s'agit du dernier compte à rebours avant la fin de l'année, le rush des cadeaux, les hurlements hystériques dans les magasins, la dinde à fourrer (aucun lien entre les deux), la famille...
Read More

10 façons de (re)trouver l’inspiration pour écrire régulièrement et facilement

L'angoisse de la page blanche taraude bon nombre des entrepreneurs avec lesquels je travaille.... parfois par manque de temps ou parce que leur café était froid ce matin là ou encore (et c'est plus courant) parce que l'inspiration semble avoir pris des RTT un peu...
Read More

Comment un infoproduit a changé mon emploi du temps

Etre introverti et infopreneur, c’est trouver l’équilibre entre notre emploi du temps et servir notre public avec authenticité et intégrité. Découvrez comment vous pouvez le faire aussi.

Read More

Infoproduit: le secret avantage des introvertis

Si je vous dis que durant 4 ans voire 4 ans et demi, j'ai travaillé avec plus de 400 personnes en face de moi, que j'ai rédigé des conférences en anglais, que j'arrive à avoir 3 boulots en plus de mon doctorat et si je vous dis, en plus, que je suis introvertie… il y...
Read More

Quand le titre va tout va

Quand on écrit un article, on a TOUS tendance à sous estimer l'importance de la balise title (ou balise titre en français dans le texte). Même moi, après avoir écrit des dizaines d'articles, je me dis qu'il faudrait que je reprenne certaines balises parce que ma...
Read More

Comment rester tendance et avoir un site web au top

On continue la série site web avec le troisième épisode. Pour relire les deux épisodes précédents, vous pouvez suivre les liens: 5 erreurs ultra courantes chez les entrepreneurs créatifs la structure idéale d’un site web pour créatifs Créatifs, vous êtes, créatifs...
Read More

Pourquoi un créatif ne devrait jamais faire de consultation gratuite

Dernier article du mois de Juin... Voui... Voui... Déjà.... (façon de parler parce que Juin a eu la bonne idée d'avoir 5 jeudis... Du coup, vous avez eu un petit bonus) Après avoir parlé des soldes, de l'euro, de quizz et d'histoire, on attaque un sujet un chouia...
Read More

3 erreurs que les créatifs commettent durant les soldes

3 erreurs que tous les créatifs commettent durant les soldes Ophélie B. "Choisir c'est assumer les conséquences de nos actes: en bien et en moins bien" Bonjour à tous! Lendemain de premier jour de soldes (rare privilège de vivre en Lorraine.. pardon en ACAL...), les...
Read More