Comment faire un bon storytelling quand on est un entrepreneur créatif débutant par Ophélie B. Consultante

Alors que certains ont démarré par la philo en planchant sur le désir et le savoir, les mêmes vont faire l’expérience de l’Histoire en surfant sur la guerre froide ou la géopolitique. Oui, je suis bien en train de vous parler du bac…

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai passé mon bac, au siècle dernier, un autre millénaire… pratiquement une autre planète. Une époque plus ou moins marrante pour certains, comique pour d’autres. Le Bac se sont aussi des souvenirs qu’on partage après des années en riant encore de nos gaffes ou de nos erreurs.

Les souvenirs qu’on partage rassemblent autour de valeurs communes

Un peu comme de vieux souvenirs de famille, comme ses photos un peu jaunies, aux coins plus tellement à angles droits qu’on regarde en repensant à ceux qui sont partis, on a juste en tête une chose… transmettre une idée, transmettre une vie de famille, des valeurs qu’on partage et qu’on espère revoir dans les nouvelles générations.

Avec les tendances des dernières années qui ont (heureusement) rapprocher le client idéal du responsable de l’entreprise, il est dans votre INTERET de vous inspirer de ce qui fait d’un ensemble d’inconnus une communauté solide/ une tribu/ un groupe…

Sortez les carnets et les crayons, je vous livre mes 3 conseils pour appliquer dans votre entreprise les vieilles recettes de famille qui ont tellement de succès.

1- Faites le point sur le passé

Nous sommes TOUS le produit de ce qui s’est passé dans notre vie. Bons ou moins bons, les événements nous ont forgé. Ils ont fait de nous ce que nous sommes et, bien souvent, ils nous ont rendu plus sages, plus forts, plus capables.

D’un point de vue plus « terre à terre », les différentes expériences nous ont permis de passer d’amateur à expert dans certains domaines (oui, les jeux vidéos et les échecs amoureux, ça compte aussi).

La pratique régulière d’une activité nous a rendu incollable dans certains domaines que ce soit par passion ou par obligation.

Si on part de ce constat simple et de l’idée que TOUT ce qui nous est arrivé dans la vie a eu comme conséquence de nous emmener là où nous sommes maintenant, il serait surement profitable d’utiliser notre passé comme un phare (ou un far pour les plus gourmands).

Notre passé nous a permis de développer certaines qualités, certaines valeurs, certaines aptitudes qu’on utilise (souvent sans s’en rendre compte) tous les jours dans notre entreprise.

Ce que vous êtes comme entrepreneur dépend de qui vous êtes dans la vie de tous les jours

Pour pouvoir vous servir de ces qualités à votre avantage, pas 36 manières… Il va falloir faire le point et savoir un peu ce que vous pouvez mettre en avant et ce que vous pouvez/devriez garder pour vous.

Prenez un papier et un crayon et essayez de lister les moments les plus importants de votre vie privée qui peuvent être utilisés dans votre vie professionnelle. Ne vous limitez pas, ne cherchez pas non plus à organiser quoi que ce soit. Allez y à l’instinct et écrivez tout ce qui vient.

A vous de jouer…

2- Organisez le tout autour de vos valeurs

Ca y est? Vous avez noirci quelques pages? Fantastique…

Maintenant, il est temps d’organiser un peu tout ça. (Oui oui… je suis obsédée par l’organisation, j’en ajoute partout… le chaos m’inquiète et l’incertitude m’angoisse.. mais je me soigne)

Chaque événement que vous avez noté doit maintenant être évalué:

  1. sphère privée ou sphère publique: en gros, pouvez vous partager cet événement sans impliquer des tiers ou faire du tort à d’autres? Est ce qu’en partageant cet événement vous allez vous rapprocher de votre client idéal ou au contraire le mettre mal à l’aise?
  2. lien direct ou indirect avec les valeurs de votre entreprise: plus le lien sera direct, plus vous aurez de chance que d’autres se relient à lui

A partir des réponses à ces deux questions, vous allez pouvoir isoler les événements de la sphère publique et en lien direct avec votre entreprise: c’est LA que se trouvent votre sweet spot. Pour vous aider, inspirez vous de la matrice juste en dessous.

PRIVE

Maintenant que vous savez, ce que vous pourriez partager, tout ce qu’il vous reste à faire c’est d’organiser votre histoire d’une manière abordable en incorporant des anecdotes, des émotions, des sentiments, des ressentis, des petites astuces ou même des histoires pour illustrer ce que vous êtes en train de faire passer comme discours.

Plus vous pourrez donner l’impression de faire vivre le moment à votre lecteur, plus vous allez tisser des liens avec lui et lui montrer que vous êtes un entrepreneur de talent.

3- Soyez conscients de ce que vous partagez

Anecdotique? Non, franchement pas… Et je ne saurais que trop vous recommander de bien faire attention à ce que vous partagez.

Autant il est tout à fait anodin de parler de vos tentatives de réalisation du parfait fondant au chocolat, autant il est tout à fait inconcevable que vous expliquiez par le menu comment votre fille est devenue propre ou comment vous avez ridiculisé votre ancien boss.

Restez toujours dans une neutralité totale pour que le « ridicule » de la situation se porte uniquement sur vous. Vous pouvez raconter comment vous êtes passé de totalement amateur en couture à une concurrente sérieuse de Thierry Mugler (alors qu’au début vous ne saviez même pas à quoi ressembler une boutonnière ou qu’il ne fallait pas coudre tous les côtés d’un coussin pour y mettre du rembourrage).

Si vous avez une demie seconde de doute, ne le partagez pas! Mieux vaut deux ou trois anecdotes bien ciblées et utiles pour votre lecteur idéal plutôt de vouloir en mettre trop et de perdre toute crédibilité. 

Et maintenant?

C’est à vous de jouer! C’est à vous de créer une « histoire » autour de votre personne pour pouvoir la partager avec votre client idéal.

Vous allez rapidement vous rendre compte qu’il y a des atomes crochus entre vous et votre lecteur.  Vous allez avoir des points de convergence et des manières de parler qui vous permettront de mieux vous comprendre. Vous serez sur la même longueur d’ondes et le niveau de confiance entre vous et votre lecteur va se développer plus rapidement.

Dites moi tout: Est ce que vous avez déjà pensé à utiliser votre histoire pour vous aider à développer votre entreprise? Répondez dans la section des commentaires ou directement sur Facebook

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article largement off topic

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.