UX & Ergonomie: quand votre site se met à suivre la mode et à attirer votre client idéal comme un aimant par Ophélie B. | opheliebottin.com

Rien à voir avec l’indice UV, l’UX c’est l’experience utilisateur (ou user experience en anglais dans le texte). C’est la manière dont on arrive à naviguer sur et dans un site sans avoir besoin d’une boussole et d’une carte au trésor.

Le mois de Mars tirant à sa fin… petit retour en arrière pour ceux/ celles qui prendraient le train en marche avant de plonger dans l’UX:

Ok, tester l’ergonomie et l’UX est un peu plus technique que le reste de ce que je vous ai présenté durant le mois mais pas de panique, je vais vous diviser tout ça en petits morceaux.

Pourquoi est ce si important de connaitre ces termes quand on débute?

Tout simplement parce que lorsque vous allez en être à drainer du trafic sur votre site, vous voudrez être sur que vos lecteurs vont avoir envie de revenir et de naviguer dans votre site au delà de la page sur laquelle vous les avez envoyez en premier lieu.

Mission impossible? Non, non pas du tout. Selon Google Analytics, chaque visiteur sur opheliebottin.com visite au moins 3 pages à chaque visite (ce qui est considéré comme un bon résultat) et depuis le 1er Octobre 2015, j’enregistre plus de 67 000 visites sur le site.

Le principal atout de mon site est d’être très “linéaire” et il est pensé autour de votre façon de visiter un site… Vos idées sont anticipées et je vous accompagne à chaque étape.

Mon objectif principal est de vous donner toujours la prochaine étape, de vous “guider/accompagner” (je ne suis pas coach mais vous voyez l’idée) pour que le parcours du point A au point Z soit le plus accessible, abordable, facile et simple.

On reprend les crayons et les papiers… C’est l’heure des notes..

 

UX & Ergonomie: quand votre site se met à suivre la mode et à attirer votre client idéal comme un aimant par Ophélie B. | opheliebottin.com

1- Mettez vous dans les escarpins/ pantoufles de VOTRE client idéal

Facile? Une évidence? Trop simple?

Si seulement… Connaitre son client idéal est tellement primordial qu’on en vient souvent à faire des choix en PENSANT que c’est ce qui conviendrait le mieux au dit (et non moins sympathique) client idéal.

Oui MAIS (il y a toujours un mais) on commet tous la même erreur… on ne peut JAMAIS imaginer ce qu’un client pense. On DOIT l’étudier, le comparer, le tester… donc accepter de commettre des erreurs, d’avoir des résultats bof et même de se planter carrément.

Deux manières de savoir comment vous en sortir avec cette idée:

  • organiser régulièrement des sondages/ des questions via SurveyMonkey ou Facebook ou Google Drive pour savoir exactement ce que veut votre client. (Pensez à bien structurer votre questionnaire pour qu’il soit court, efficace, utilisable et pas trop intrusif)
  • faire vos modifications à la hussarde en croisant les doigts pour que vos clients/ lecteurs aiment ce qu’ils lisent…. pour vous adapter ensuite (c’est plus long et surtout beaucoup plus aléatoire).

 

Ex de questions qui marchent bien:

  • Que pensez vous du design de la page d’accueil du site?
    • J’aime un peu, beaucoup, vraiment beaucoup, pas du tout
  • Si vous pouviez changer quelque chose sur la page d’accueil, que feriez vous?

2- KISS

Rien à voir avec le groupe de rock (trop de maquillage à mon gout mais ça c’est un autre sujet)… Non, non, non… KISS est un acronyme rigolo pour:

Keep

It

Silly

Simple

 

En français dans le texte, ALLEZ TOUJOURS AU PLUS SIMPLE. Là, aussi, vous allez pouvoir me dire que je tombe dans le cliché du “basique”. Certes, c’est vrai et j’admets que c’est une recommandation que je fais au moins une fois par jour à mes clients privés.

Si on passe notre temps à le dire et à le redire, c’est tout simplement parce que c’est la manière la plus accessible de vous adapter aux évolutions ultra rapides des réseaux sociaux.

Avec une attention de 7 secondes au maximum chez votre lecteur, vous ne pouvez pas trainer, vous devez aller à l’essentiel et structurer vos pages pour qu’elles atteignent l’objectif pour lequel vous les avez créées.

Nommer vos pages avec un langage clair, accessible qui ne pas de place à l’interprétation ou au doute.. Il ne faut pas que votre lecteur “hésite” à cliquer sur une de vos pages parce qu’il craint de se retrouver à payer pour un service qu’il n’a pas souhaité.

Ex: vous voulez offrir des cadeaux gratuits… Si vous appelez votre page “offres” ou “boutique”… Intuitivement, le lecteur pense que c’est quelque chose de payant et il évitera de cliquer SAUF s’il cherche une offre précise ou qu’il vous connait bien.

Si pour le même objectif, vous appelez votre page “Cadeaux” “Bienvenue” ou encore “Commencez ici” ou “Premiers Pas” (ce que j’utilise sur mes deux sites), vous envoyez un autre type de message à vos lecteurs: celui d’un espace où vous allez partager vos connaissances pour aider votre lecteur. C’est également un moyen de le rassurer, de lui montrer que vous n’êtes pas en train de vendre des courants d’air et que vous pouvez apporter de VRAIS résultats.

“La confiance se gagne par goutte et se perd par litre”, ce n’est pas le moment de faire fuir un lecteur en le perdant dans les méandres de votre site…

 

3- Béta test… encore et encore et… encore…

Un béta test une sorte de pré version que vous allez monter pour comprendre les attentes ou les besoins de votre client. L’objectif est de vous permettre de faire des ajustements sur certaines mises en page de votre site AVANT de les lancer “pour de vrai”.

Quand je vous suggère de tester et de demander l’avis à vos clients, je ne suis pas en train de vous suggérer d’envoyer un mail tous les 3 jours pour demander si la police de la page blog est mieux en taille 12 ou en taille 14…

Réservez cette pratique a de gros changements ou à des lancements importants.

Un béta prend du temps pour être bien mené et il vous faudra également prendre du recul par rapport aux remarques qu’on pourrait vous faire. Certaines vont être très pertinentes (vous avez oublié le bouton de vente par exemple) et d’autres seront moins cruciales (j’aurais aimé que la demoiselle qui fait du yoga ait un carré plongeant plus qu’un carré long). Fondamentalement, cette dernière remarque ne change pas grand chose sur le fond de votre travail… mais elle n’en demeure pas moins intéressante.

4- Etre au courant des “bonnes pratiques” dans votre secteur et ajustez vous !

Faisons tout de suite dans le concret, si vous tenez une boutique de bijoux ou une patisserie ou un atelier de musique… vous n’avez pas les mêmes besoins ni les mêmes objectifs ni les mêmes structures pour présenter votre travail.
Quand vous voulez attirer plus facilement votre client idéal, il est important de trouver un équilibre entre ce qui se fait couramment dans votre industrie et votre besoin/envie d’être totalement unique.

UX & Ergonomie: quand votre site se met à suivre la mode et à attirer votre client idéal comme un aimant par Ophélie B. | opheliebottin.com

J’ai tendance à conseiller à mes clients de partir de ce qui marche le mieux dans leur secteur et de trouver comment mettre leur unicité en valeur à partir de ce “modèle” qui fonctionne. C’est un peu comme de vouloir faire pousser une très belle plante sur un terreau de haute qualité.. Le terreau représente les “bonnes pratiques” tandis que la fleur qui pousse c’est vous, vos valeurs, votre entreprise, ce que vous apportez au monde.

Faites vous un peu confiance en terme d’adaptation.. Ne craignez pas d’essayer ou de tenter de nouvelles approches, il est théoriquement facile de faire machine arrière sur un site wordpress quand on a commis des couacs ou des erreurs… Alors lancez-vous et faites vous plaisir.

5- Faites ce qui marche pour VOUS!

Quand on connaît les “basiques” et les “bonnes pratiques”, on peut prendre du recul sur les résultats des béta tests qu’on a fait (voir point numéro 3) et tirer les leçons de ce qui marche le mieux pour nous et pour notre entreprise.

Ce n’est pas parce qu’une manière de faire semble non conventionnelle que vous devez la rejeter… Faites un essai en toute connaissance de cause (c’est à dire en ayant conscience que le résultat peut être mauvais…) et avisez à ce moment là.

Un “mauvais” résultat est juste un indice que ce que vous avez tenté n’a pas marché… ok, vous prenez acte et ensuite vous essayez autre chose.. parce que VOUS SAVEZ ce qui marche et ce qui ne marche pas.

Petit retour sur expérience: J’ai créé un E Book qui n’a pas marché du tout… je l’ai converti avec exactement le même contenu en mini cours et j’ai attiré 87 nouvelles personnes dans ma mailing list en 2 semaines. Je n’ai rien changé, j’ai juste adapté mon approche.

Est ce que je dois jeter mon E Book pour autant? Non pas du tout… je l’offre à tous ceux qui finissent le mini cours …

Et maintenant?

On vient de parler d’expérience utilisateur et d’ergonomie, il y a toujours beaucoup à dire sur ce genre de sujet. Donc si vous voulez aller encore plus loin, je vous invite à me poser vos questions sur la page Facebook en cliquant ICI. Je pourrai vous répondre rapidement et vous donner les infos dont vous avez besoin.

Fait assez rigolo, on se retrouve demain pour l’atelier Autour d’un Café. Ce sera notre troisième rendez vous et vous pouvez encore vous inscrire…. mais comme il y a 5 jeudis en mars, vous aurez accès en exclusivité au contenu du prochain article de blog avant même qu’il soit publié.

Au plaisir de vous retrouver demain soir à 18h et la semaine prochaine pour l’article sur les mentions légales, le copyright, la CNIL ….